Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 


 
Document Actions

Transmettre la foi à Saint-Erembert

« Vous avez mis en scène la vie d’une communauté… »


A la sortie de la messe de profession de foi, une responsable pastorale d’un autre établissement scolaire a gratifié l’équipe pastorale de cette réaction. Professants, baptisés, élèves de 1°, responsable pastorale, prêtre référant qui présidait la célébration liturgique, chef d’établissement : tous ceux qui participent à l’animation de la vie pastorale de St Erembert avaient un rôle dans la liturgie de ce jour : adultes et élèves, ceux qui professaient leur foi appelés par ceux qui les avaient accompagnés, eux-mêmes étant appelés à donner la communion à l’Assemblée dont ils faisaient partie.
 

Depuis deux ans l’équipe d’animation pastorale de Saint Erembert appelle les élèves de 1° à participer en binôme à la formation des plus jeunes. Ils ont choisi d’animer un petit groupe d’élèves de 6° ou de 5°, ou de préparer aux sacrements du baptême ou de la 1° communion.
 

Ceux qui acceptent de relever ce défi sont habités par différentes motivations : participer à la vie de l’établissement, se laisser questionner par la foi des autres, transmettre sa foi, faire progresser les enfants, remercier en donnant à leur tour ce dont ils ont bénéficié, ou encore aider l’équipe d’animation pastorale de l’établissement à remplir sa mission.
 

Pour cela, ils sont soutenus, accompagnés et formés au cours de rencontres chaleureuses où, toutes les 3 semaines, la responsable pastorale reprend les séances précédentes, présente les séances à venir et clarifie ce qui doit l’être. Ils découvrent que devenir animateur d’un groupe de jeunes en catéchèse demande de s’engager dans la durée, de tenir pendant une heure, de gérer les questions de discipline qui soumettent leur patience à rude épreuve, tout autant que de tester leur capacité à expliquer et à organiser leur propre réflexion. Outre les questions pédagogiques, la formation qu’ils reçoivent a pour objectif l’appropriation personnelle des questions catéchétiques qu’ils aborderont avec les plus jeunes.
 

L’apport qu’ils en retirent contribue à enraciner la foi dans leur vie. À travers la fonction d’animateur et le contact des plus jeunes, ils disent découvrir une autre approche de la foi qui enrichit l’expérience qu’ils en avaient. Ils ne sont plus simplement bénéficiaires de la transmission, mais en deviennent également acteurs et responsables. Cette activité qui met à l’épreuve leurs convictions chrétiennes et renouvelle leur foi, leur fait vivre une dynamique pascale.
 

Du côté des plus jeunes, ils apprécient une proximité avec leurs aînés qui facilite la confiance, le dialogue, parfois la prière.
 

Mais les aînés découvrent aussi qu’on ne s’improvise pas animateur du jour au lendemain. Poursuivre dans cette voie qui renouvelle l’acte de transmettre la foi nous conduit à investir dans la formation des aînés tant au plan pédagogique qu’au plan des contenus.